Bienvenue chez moi ! Sur ce blog, je dis ce que je pense. Bonne visite...

Vous pouvez aussi explorer ma page auteur Amazon ou mon profil facebook et sa quinzaine de groupes associés (des outils à vocations spécifiques pour les auteurs, blogueurs, illustrateurs et prestataires du livre), où vous découvrirez l'actualité de mes ami(s) : une enthousiasmante communauté de plus de 6 000 passionnés.

jeudi 20 septembre 2012

Baroud d'honneur

Rien à dire de pétillant ce matin, après avoir passé une partie de la nuit à méditer sur la cruauté de l'existence (pas la mienne - donc là je suis vraiment touchée, et impuissante, ce qui m'enrage). 
Alors je vous poste ce poème de jeunesse extrait des tréfonds de mes disques durs, et qui sera tout à fait dans l'ambiance. 
Bon, c'est très noir, mais ne vous y fiez pas : il n'y a qu'au fond de la piscine qu'on peut donner un coup de talon pour remonter. C'est ce que j'ai fait, à l'époque...




Puisque seuls au long du chemin qui monte droit vers notre nuit,
arc-boutés, Sisyphes transis, sur le chaos de l’existence,
nous nous acharnons à hisser ce sombre présent de naissance
jusqu’au point futile entre tous où nous basculons vers l’oubli,

la vie, non-lieu qui nous absout du crime absurde d’espérance,
effaçant la faute et l’auteur sous le linceul de sa merci,
ne manquez pas pour l’honorer, o vous mes frères d’indifférence,
de marcher vers votre néant avec le sourire des ravis !

Car qu’aurons-nous jamais été, hormis cet effort d’élégance,
ce parti pris très cabotin d’applaudir à la comédie ?
Pourquoi notre vaine échappée, sans cet espiègle trait d’esprit :
relever chaque heure de cigüe par des transports de connivence ?