Bienvenue chez moi ! Sur ce blog, je dis ce que je pense. Bonne visite...

Vous pouvez aussi consulter ma page auteur Amazon ou explorer mon profil https://www.facebook.com/EBKoridwen et ses groupes associés, où vous découvrirez l'actualité de mes ami(e)s blogueurs littéraires, auteurs, illustrateurs, etc : une enthousiasmante communauté de plus de 4 000 passionnés du livre.

On m'a demandé ce que veut exprimer l'image ci-dessus. Réponse : le désir ardent – qui fonde l'art d'écrire – de rendre ses textes plus affûtés, plus rayonnants ;

l'amour de la littérature, le goût de l'atypisme, l'exigence vis-à-vis de soi-même… Mais par-dessus tout, je voudrais simplement être un peintre de la vie.


Invitations au voyage

lundi 24 septembre 2012

Élie et l'Apocalypse, artisan d'un miracle


« Élie et L'Apocalypse » est un roman d'aventures. Ceux qui ne cherchent qu'à se distraire y trouveront, je l'espère, du plaisir, car j'ai adoré l'écrire ! Mais il témoigne aussi d'une expérience vécue que l'on peut qualifier d'« extra-ordinaire ». 

En 2007, j'ai subi une série de terribles épreuves. Toute ma vie s'est écroulée. Je me suis retrouvée malade, coupée du 


monde, convaincue que je ne sortirais pas de mon lit vivante.

Puis, la nuit du 4 novembre, j'ai fait un rêve. Incroyablement précis, presque réaliste. Je me réveillais avec le moindre détail en tête, je me rendormais... et le rêve continuait, comme un film aux multiples rebondissements.

À mon réveil, je n'avais qu'une idée : transcrire ce rêve. À mille lieues de tout ce que j'avais écrit jusque là ! C'était une telle obsession que je n'en dormais presque plus. J'ai consacré neuf mois au premier tome d'« Élie et l'Apocalypse », un chiffre qui m'a marquée en tant que mère : le temps de mettre au monde ce que l'on porte en soi !

Au départ, je voulais surtout léguer à mes enfants ma vision de l'existence. En dépit de mon état, j'y ai donc mis tout mon optimisme, ma curiosité, ma joie de vivre d'antan... Plus l'ensemble des connaissances que je tenais à leur transmettre.

Peu à peu, j'ai réalisé que l'aventure littéraire devenait cheminement personnel. Dans les pas de mon héroïne, je trouvais la force de faire le deuil de tout ce que j'avais perdu. La santé, l'espoir me revenaient ; j'ai pu recommencer à me battre pour les miens.

L'esprit apaisé, j'ai repris l'écriture de mon roman. Au delà de la fiction, au delà du documentaire, il est devenu un passeport pour le mieux vivre, le savoir-être. Cette magie
touche aussi mes lecteurs : certains ont même témoigné qu'Élie et l'Apocalypse les aurait "changés", "rendus meilleurs"... Au fond, je ne devrais pas m'en étonner, car les émotions positives sont fortement contagieuses.



Entre saga à suspense et guide de voyage intérieur, voici donc ce roman initiatique, artisan de ma « résurrection ».
Puisse-t-il vous porter bonheur, à vous aussi !