Bienvenue chez moi ! Sur ce blog, je dis ce que je pense. Bonne visite...

Vous pouvez aussi explorer ma page auteur Amazon ou mon profil facebook et sa quinzaine de groupes associés (des outils à vocations spécifiques pour les auteurs, blogueurs, illustrateurs et prestataires du livre), où vous découvrirez l'actualité de mes ami(s) : une enthousiasmante communauté de plus de 6 000 passionnés.

dimanche 16 septembre 2012

MARIAGE : les pieds dans le plat.


Un lecteur m'a demandé ce que je pense du mariage. C'était juste une question, pas un appel du pied. Non, je ne suis pas déçue, qu'est-ce que vous croyez ? ;-)
En fait (ce petit futé n'y est pas venu direct), il voulait savoir ce que je pense du mariage homosexuel.
Eh bien me voilà officiellement vouée aux flammes de l'enfer, ou en tout cas, à décevoir des gens qui ne le méritaient pas : je n'ai rien contre.
D'abord, je ne crois pas au caractère sacré du mariage (là, je suis bonne pour le bûcher :-). Depuis la nuit des temps, des gens se sont mariés par convenances, contrainte, intérêt. Où est le sacré là-dedans ? Le sacré, c'est quand deux êtres ont envie de sanctifier leur amour. Via n'importe quel genre de cérémonie, d'ailleurs ! Ils pourraient courir nus dans le désert ou danser avec les filles du Lido, ce serait une démarche sacrée, parce qu'ils s'aiment. Et qu'il s'agisse d'un homme et d'une femme, ou de deux hommes, ou de deux femmes, peu m'importe. Ce qui compte pour moi, c'est l'humain, ses motivations et leurs conséquences ; ce que j'appelle « la bonne volonté » : respecter autrui, faire du bien autour de soi - et en tout cas, éviter de faire du mal. En général, les gens qui s'aiment sont disposés à cela, au moins le temps de la lune de miel. L'amour est un sentiment très positif. Alors que voulez-vous que cela me fasse qu'il s'agisse ou non d'un couple hétérosexuel ? Leur sexualité ne regarde qu'eux.