Bienvenue chez moi ! Sur ce blog, je dis ce que je pense. Bonne visite...

Vous pouvez aussi consulter ma page auteur Amazon ou explorer mon profil https://www.facebook.com/EBKoridwen et ses groupes associés, où vous découvrirez l'actualité de mes ami(e)s blogueurs littéraires, auteurs, illustrateurs, etc : une enthousiasmante communauté de plus de 4 000 passionnés du livre.

On m'a demandé ce que veut exprimer l'image ci-dessus. Réponse : le désir ardent – qui fonde l'art d'écrire – de rendre ses textes plus affûtés, plus rayonnants ;

l'amour de la littérature, le goût de l'atypisme, l'exigence vis-à-vis de soi-même… Mais par-dessus tout, je voudrais simplement être un peintre de la vie.


Invitations au voyage

jeudi 30 octobre 2014

Blogger, c'est la vie :-)





Non, je ne suis pas devenue schizophrène ! 

Blogger me rend folle par moments, c'est vrai.

D'un autre côté, bloguer, c'est aussi une foule de choses positives :

  • Un journal intime pas intime du tout
  • disons plutôt une bouteille à la mer
(bon, dans l'océan, où votre blog n'est qu'une goutte. Mais on positive, s'il vous plaît !)
  • la possibilité de rencontrer tout plein de gens passionnés
(s'ils vous trouvent dans l'océan par le plus grand des hasards. J'ai dit, on positive !!)
  • de nouer des dialogues
(enfin, si les autres ont le temps, bien sûr)
  • et de se faire des abonnés amis.




Car, n'en déplaise aux détracteurs du « virtuel », de même que l'on peut dire « la famille, la vie nous l'impose ; les amis, on les choisit », on peut dire aussi de nos jours :


Les amis réels, on les choisit parmi les gens que l'on rencontre dans notre vie de tous les jours. Ce qui limite pas mal les chances de rencontrer des gens qui partagent vraiment nos centres d'intérêt.

C'est vrai, quoi : quelle probabilité avons-nous de rencontrer au travail ou dans les rues de notre village :

  • des fondus de lecture,
  • écrivant eux-mêmes, ce serait encore mieux,
  • vivant à mi-temps dans une autre dimension (le Net),
  • partageant nos doutes, nos angoisses, nos espérances,
  • aimant les animaux (les autres, passez votre chemin !)
  • et, cerise sur le gâteau, militant à fond pour la promotion du lama à poil frisé en tant qu'animal de compagnie ? (rassurez-vous, ce n'est qu'un exemple).


Tandis que des amateurs de lamas à poil frisé, vous réussirez toujours à en trouver sur internet.

Et même s'ils vivent à Oulan-Bator (où les lamas sont rares, je l'admets), rien ne vous empêchera de devenir amis et d'avoir beaucoup d'enfants de commentaires.

Vive Blogger !


Une autre fois, je vous dirai pourquoi je le préfère à WordPress et consorts.