Bienvenue chez moi ! Sur ce blog, je dis ce que je pense. Bonne visite...

Vous pouvez aussi consulter ma page auteur Amazon ou explorer mon profil https://www.facebook.com/EBKoridwen et ses groupes associés, où vous découvrirez l'actualité de mes ami(e)s blogueurs littéraires, auteurs, illustrateurs, etc : une enthousiasmante communauté de plus de 4 000 passionnés du livre.

On m'a demandé ce que veut exprimer l'image ci-dessus. Réponse : le désir ardent – qui fonde l'art d'écrire – de rendre ses textes plus affûtés, plus rayonnants ;

l'amour de la littérature, le goût de l'atypisme, l'exigence vis-à-vis de soi-même… Mais par-dessus tout, je voudrais simplement être un peintre de la vie.


samedi 17 septembre 2016

Et hop, sur le divan !


Je me suis étendue (virtuellement ^^) sur le divan du blog'litt Lord Arsenik, qui a élevé le franc-parler au rang d'un sport de combat. Autant vous dire que dans cette interview, où comme d'hab, je m'étends aussi beaucoup sur l'autoédition et le travail d'écriture, je ne mâche pas mes mots... J'espère n'offenser personne, mais si d'aucuns m'en veulent, tant pis : comme je vous l'ai promis, je dis ce que je pense !

C'est ici...

dimanche 4 septembre 2016

La morale de l'histoire



Aventureuse et rebelle, j'ai toujours choisi d'arpenter les voies les plus accidentées. Ma vie en inclut des dizaines, et dépasse si bien la fiction qu'aucun lecteur n'y croirait. 

J'ai couru la planète dans les conditions les plus improbables, fait du sport de haut niveau, déposé des brevets, enseigné, soigné des animaux, créé des entreprises, aidé des chômeurs et des sans-abri, assisté un chirurgien, soulagé des souffrances et même, un jour en Afrique, sauvé la vie d'un enfant ; j'ai fait fortune en partant de rien, mais aussi connu la misère ; vécu des péripéties dignes d'un roman aux côtés d'un homme d'exception, puis repris mon indépendance ; j'ai rencontré quelques célébrités, beaucoup d'inconnus fantastiques, et même une poignée d'olibrius dans mon genre... 
J'en passe et des meilleures, vécues avec le même enthousiasme et la même curiosité. 

Tout cela sans jamais cesser d'écrire. Dans mon coin, certes, voire dans l'ombre ; mais si la notoriété et les gros tirages faisaient le bonheur, ça se saurait, ne croyez-vous pas ?

Alors renoncer à ma liberté pour un contrat d'édition, accepter un fil à la patte autre que le plus précieux que l'on puisse imaginer : mes enfants... 
Aucun risque !

Cet épisode est racontée sur monBestSeller, ici.

Le morale de l'histoire ? Amis auteurs indépendants, croyez-moi, nous sommes très heureux comme ça !