Bienvenue chez moi ! Sur ce blog, je dis ce que je pense. Bonne visite...

Vous pouvez aussi consulter ma page auteur Amazon ou explorer mon profil https://www.facebook.com/editionsimaj et ses groupes associés, où vous découvrirez l'actualité de mes ami(e)s blogueurs littéraires, auteurs, illustrateurs, etc : une enthousiasmante communauté de plus de 4 000 passionnés du livre.

On m'a demandé ce que veut exprimer l'image ci-dessus. Réponse : le désir ardent – qui fonde l'art d'écrire – de rendre ses textes plus affûtés, plus rayonnants ;

l'amour de la littérature, le goût de l'atypisme, l'exigence vis-à-vis de soi-même… Mais par-dessus tout, je voudrais simplement être un peintre de la vie.


Invitations au voyage

dimanche 18 décembre 2016

AUTEURS, À VOUS DE JOUER ! VOTRE SITE EST OUVERT...



Commentaire après coup : 

La proposition que nous portions depuis 2016, Alexy Soulberry et moi-même (mettre gratuitement à la disposition des auteurs un embryon de fédération des auteurs indépendants que ces derniers pourraient s'approprier, ainsi qu'un site-vitrine qui permettrait aux lecteurs de trouver en quelques clics,
de façon précise et multicritères, les livres autoédités correspondant à leur recherche), a provoqué quelques réactions de dernière minute, peu nombreuses mais catégoriques, qui ont mis fin au consensus. 

Les auteurs en question rejetaient définitivement l'idée de la démarche qualité fondée sur le volontariat, réclamée par de nombreux auteurs.

Comme notre but était de rendre service et non de créer des tensions, j'ai décidé de me recentrer sur mes propres écrits.

Pour autant, je ne supprime pas les articles que j'avais consacrés à ce projet, par respect pour leurs commentateurs et pour les auteurs que de tels sujets intéressent.

Ni Alexy ni moi n'oublions les très nombreux adhérents du site originel. Tout est au point mort, mais seulement parce que notre projet reposait sur une large mobilisation volontaire, et qu'il apparaît
 impossible d'obtenir cette adhésion collective sans provoquer des polémiques (dernière chose que nous souhaitions).

Si une solution est trouvée pour faire avancer les choses, nous ne manquerons pas de le faire savoir.
Par ailleurs, si d'autres initiatives correspondant à notre vision éthique nous semblent répondre aux besoins des auteurs, c'est avec joie que nous y joindrons nos forces. 



(Article originel) 

Chers ami(e)s auteurs, une porte s'entrouvre pour nous tous !

Dans un délai que j'aurais, au départ, cru impossible à tenir, Alexy Soulberry a réussi à construire les premières bases d'un site-portail dédié aux auteurs indépendants.

Ce site, votre future « maison commune », vous est offert dès à présent.


La collecte de liens et d'articles lancée par mes différents appels n'a encore permis que l'affichage de quelques articles et liens.
Il vous appartient désormais, en insérant les vôtres, d'étoffer les rubriques au fur et à mesure.

Car tout cela n'est qu'un début. En vérité, tout reste à faire.
Nous savons que c'est possible en nous mobilisant. Nous nous sommes donné des pistes et des objectifs. À présent, tout ou presque va dépendre de vous.


Le site actuel se veut un point de départ. 

Au fil du temps et des moyens mis en œuvre, il évoluera de façon à proposer au public une expérience aussi esthétique et ergonomique que souhaitable.

Son rencensement par les moteurs de recherche fera l'objet d'une attention particulière, puisque le but est aussi d'offrir à votre travail d'auteurs une vitrine attractive.

En attendant, je vous invite à vous présenter et présenter vos ouvrages dans l'onglet "promotion".


Le vaste projet que je vous ai esquissé ces dernières semaines sera développé peu à peu.

Sa concrétisation dépendra de vos apports : articles et liens sur l'autoédition (conseils, didacticiels etc), idées, suggestions, aide à la gestion du site...

Toutes les formes de contribution seront les bienvenues ; tous les talents, tous les savoirs participeront à l'enrichissement des ressources disponibles pour les auteurs, et au lancement de nouvelles activités d'intérêt général.

Étape après étape, nous atteindrons collectivement les buts que nous nous sommes fixés : faciliter le parcours des auteurs indépendants et l'essor de leur production littéraire.



Nous allons dès que possible réaliser l'action d'envergure déjà planifiée à l'origine du projet : une campagne dans les grands médias pour attirer l'attention sur l'indésphère, ses atouts, ses attentes, et mettre en valeur la littérature indépendante.


Nous procéderons aussi à la fondation d'une structure associative à vocation de solidarité, de défense et de promotion, qui représentera l'indésphère et ses auteurs dans le monde du livre ou auprès des administrations.


Grâce à la créativité du mouvement indé, nous allons pouvoir stimuler l'entraide entre auteurs, faciliter l'accès aux savoir-faire, crédibiliser la littérature autoéditée...

Mais aussi défricher de nouvelles voiesmettre en œuvre  de nouvelles manières de nous adresser aux lecteurs ou de travailler avec les libraires.

Tout cela ne doit pas être perçu comme de l'hostilité envers les éditeurs. Cela doit, au contraire, permettre d'envisager avec eux aussi d'autres types de relations. 

Dans l'avenir, il y aura davantage de liens naturels entre les indés et les éditeurs amoureux de leur métier, qu'entre ceux-ci et les représentants de l'édition opportuniste (comme l'édition industrielle, ou l'édition à compte d'auteur).
Là encore, de nouveaux équilibres seront à inventer.


Pour finir, permettez-moi d'insister sur un point qu'il serait dommage d'interpréter comme un risque de divergences internes.

Notre initiative se veut fédératrice, apolitique, sans but lucratif et dénuée d'intérêt personnel. 

Elle découle du simple constat de faits auxquels il était urgent de remédier :

● l'isolement des auteurs ;

● la difficulté à atteindre les lecteurs ;

● l'injuste réputation de médiocrité de l'autoédition ;

● l'absence de démarche qualité collective au sein de l'indésphère, facteur qui contribue fortement à cette image négative.

Je rappelle que la démarche qualité prévue sera volontaire. Les adeptes de la libre publication, non tentés par une valorisation qualitative de leurs ouvrages, ont pleinement leur place sur ce site. L'autoédition, c'est la liberté de choix.


À présent, mes ami(e)s, je vous invite à vous inscrire gratuitement sur le site (c'est rapide : seulement nom ou pseudo, et email) pour profiter de toutes ses possibilités et booster nos chances de nous faire entendre. 

Seul votre nombre, reflet du dynamisme et de la détermination de notre mouvement, permettra la réalisation collective des étapes futures.






L'adresse 7independants@gmail.com demeure celle où envoyer vos articles, liens ou suggestions. 

Et bien entendu, je reste à votre disposition sur mon profil facebook et à l'adresse elenbrigkoridwen@gmail.com.


À très bientôt pour la suite de l'aventure !


Elen

mercredi 14 décembre 2016

PLUS QUE QUELQUES JOURS...



Commentaire après coup : 

La proposition que nous portions depuis 2016, Alexy Soulberry et moi-même (mettre gratuitement à la disposition des auteurs un embryon de fédération des auteurs indépendants que ces derniers pourraient s'approprier, ainsi qu'un site-vitrine qui permettrait aux lecteurs de trouver en quelques clics, de façon précise et multicritères, les livres autoédités correspondant à leur recherche), a provoqué quelques réactions de dernière minute, peu nombreuses mais catégoriques, qui ont mis fin au consensus. 

Les auteurs en question rejetaient définitivement l'idée de la démarche qualité fondée sur le volontariat, réclamée par de nombreux auteurs.

Comme notre but était de rendre service et non de créer des tensions, j'ai décidé de me recentrer sur mes propres écrits.

Pour autant, je ne supprime pas les articles que j'avais consacrés à ce projet, par respect pour leurs commentateurs et pour les auteurs que de tels sujets intéressent.

Ni Alexy ni moi n'oublions les très nombreux adhérents du site originel. Tout est au point mort, mais seulement parce que notre projet reposait sur une large mobilisation volontaire, et qu'il apparaît
 impossible d'obtenir cette adhésion collective sans provoquer des polémiques (dernière chose que nous souhaitions).

Si une solution est trouvée pour faire avancer les choses, nous ne manquerons pas de le faire savoir.

Par ailleurs, si d'autres initiatives correspondant à notre vision éthique nous semblent répondre aux besoins des auteurs, c'est avec joie que nous y joindrons nos forces. 


(Article originel)

Chers ami(e)s auteurs,

voici de nouvelles précisions sur le fonctionnement de notre futur site et de l'association qui y sera adossée pour représenter les auteurs autoédités devant les médias, le grand public et le monde du livre.


ORGANISATION DU SITE DES AUTEURS INDÉPENDANTS

Le site de départ sera une sorte de portail qui aura pour but de centraliser et diriger les visiteurs.

La version de base ouvrira ses portes le 18 décembre prochain pour permettre le début des inscriptions (Ce qui me donne l'occasion de passer de l'aigle à la cigogne : un peu de variété ornithologique ne nuit pas ^^).

Le site sera ensuite étoffé et étendu petit à petit de façon à proposer de plus en plus d'informations et de pôles d'activités.

Un pôle spécifiquement dédié aux blogueurs littéraires et aux relations blog'litt-auteurs sera développé dès que possible.

Des actions en partenariat avec la micro-édition sont également envisagées, car en général, nous sommes confrontés aux mêmes problèmes de visibilité médiatique et de diffusion/distribution.

Et bien entendu, les auteurs hybrides ou les auteurs qui ont trouvé un éditeur après être passés par l'autoédition, seront les bienvenus sur le site.


Actuellement, l'auteur Alexy Soulberry, co-initiateur du projet et créateur du site (et je peux vous dire qu'il a fait un miracle en bâtissant la version de base dans un délai si court), assure l'intégration des données que vous nous envoyez à l'adresse :

Malgré l'automatisation maximale prévue pour les fonctions qui seront présentes sur le site, des webmasters et modérateurs bénévoles seront les bienvenus.


INSCRIPTIONS

Les auteurs à la recherche d'informations et de ressources devront s'inscrire gratuitement sur le site pour pouvoir être dirigés soit vers des articles présents sur le site, soit vers des articles ou forums déjà existants sur d'autres sites ou blogs. Par exemple : les blogs et sites d'auteurs dédiés à l'autoédition, les groupes facebook tels que Auteurs indépendants sur Kindle, Auteurs cherchent avis, chronique ou bêta-lecture, etc.

Cette inscription gratuite permettra à l'association des auteurs indépendants qui sera bientôt créée, d'afficher dès que possible un nombre suffisant d'auteurs concernés pour représenter efficacement l'autoédition face aux interlocuteurs de notre activité : services publics, médias, monde du livre, et d'entreprendre ses premières actions d'intérêt général.

Le grand public à la recherche d'ouvrages pourra accéder librement, sans inscription préalable, au fichier des auteurs et au fichier des ouvrages autoédités dès qu'ils auront été mis en place.

Ces visiteurs non-auteurs devront ultérieurement s'inscrire pour accéder à certaines fonctionnalités, comme les commentaires ou le dialogue avec les auteurs lorsque ces options seront en place.


GESTION DES FORUMS

Au moins dans un premier temps, les forums seront externalisés : des liens dirigeront donc les auteurs vers les forums spécialisés déjà existants, groupes facebook ou sites consacrés à l'autoédition.

Dans un second temps, des bénévoles seront les bienvenus pour veiller à la mise à jour des liens et concevoir éventuellement d'autres forums si le besoin s'en fait sentir.


GESTION DES ARTICLES ET LIENS

Là encore, des bénévoles seront les bienvenus pour piloter ou co-piloter en tant qu'experts, les rubriques présentes sur le site.
Celles-ci, je le rappelle, seront constituées à la fois d'articles internes et de liens externes publiés soit directement par leurs auteurs, soit par le(s) responsable(s) de chaque rubrique (liste non exhaustive) :

Écriture
Logiciels d'aide aux auteurs
Coaching
Correction
Typographie
Réécriture
Plateformes et solutions de publication
Publication en format numérique
Publication en format imprimé
Couvertures
Marketing d'auteur
Réseaux sociaux (facebook, twitter, etc)
Réalisation de supports (pub et vidéos)
Relations libraires
Salons littéraires
Blogosphère
Médias
Petite et micro-édition
Grande édition
Agents littéraires
Traduction
Adaptation
Autres ressources (à définir)
Solutions de financement auteurs (Crowdfunding etc)
Pôle juridique
Pôle fiscal

Toute autre suggestion de rubrique intéressant les auteurs sera la bienvenue.

Je n'ai pas parlé de l'entraide parce qu'elle dépend étroitement de la bonne volonté ET de la disponibilité des auteurs qui voudront bien s'investir.
De nombreux auteurs ont déjà beaucoup donné ou continuent à le faire, notamment sur les groupes facebook, mais j'espère vivement que le site sera aussi un point de rencontre permettant des échanges de coups de main, des conseils...
J'espère aussi que des partenariats comme ceux que j'ai déjà prônés dans d'autres articles ou sur facebook verront le jour. 

Les auteurs autoédités ne sont que trop solitaires, et indépendance ne doit pas être synonyme d'isolement. 


BOÎTE À IDÉES

Il s'agira d'une rubrique où les auteur ou visiteurs inscrits sur le site pourront déposer leurs idées et propositions.
Elle sera gérée par un modérateur.


BASES DE DONNÉES

● Fichier auteurs autoédités
● Fichier ouvrages autoédités

Ces fichiers automatisés seront renseignés par les auteurs eux-mêmes, par l'intermédiaire de fiches à remplir en ligne.

Un moteur d'annuaire unique en son genre permettra, nous l'espérons, d'optimiser la recherche et l'accès aux données par le grand public, selon des critères extrêmement fins.


LABEL ET CACHET

Sont envisagés :

● Un cachet « Syndicat des Auteurs indépendants » à apposer sur une page intérieure des ouvrages, attribué systématiquement aux auteurs membres de l'association.

● Un label qualité relatif à la qualité de présentation (mise en page, rareté des coquilles...) et la qualité littéraire (selon des critères non subjectifs : absence de fautes, de clichés, de contradictions etc).

Ce label facultatif permettra la mise en avant d'une sélection aussi large que possible d'ouvrages de qualité dans tous les genres, pour promouvoir l'autoédition auprès des médias, du grand public et des libraires.

Il sera décerné après examen d'un ouvrage, sur demande de son auteur, par un collège de membres compétents et impartiaux de l'association, nommés ou élus.

Il sera matérialisé par un logo apposable sur la couverture de l'ouvrage, avec un numéro d'attribution.


PRIX LITTÉRAIRES

Des jurys littéraires généralistes seront constitués, avec au moins un spécialiste par genre spécifique (SF, fantastique/fantasy, polar, thriller/horreur, romance, érotique, nouvelles, feuilletons/séries, poésie, mangas).

Les membres des jurys seront des membres compétents et impartiaux de l'association, nommés ou élus, auxquels seront adjoints dès que possible des jurés non auteurs : blogueurs littéraires, journalistes, lecteurs, libraires, etc.

Il sera décerné un prix littéraire par genre et par année civile.
Chacun d'entre eux proclamera plusieurs lauréats :
● L'attributaire du Prix lui-même,
● Deux finalistes,
● L'attributaire d'un Prix Spécial du Jury attribué à une œuvre jugée particulièrement originale.

Les prix seront au départ purement honorifiques, mais rien n'empêche d'envisager des dotations obtenues par mécénat, sponsoring ou par le biais du crowdfunding.

Là encore, des opérations de communication permettront de faire valoir la production littéraire indépendante auprès des médias, du grand public et des libraires.


ASSOCIATION DES AUTEURS INDÉPENDANTS

Une association à but non lucratif, apolitique et exclusivement dédiée aux auteurs indépendants et à la gestion de leurs intérêts, sera prochainement créée pour représenter les auteurs inscrits sur le site, auxquels il sera proposé d'en devenir membre actif (différents niveaux de cotisation) ou membre sympathisant.

Je propose d'annoncer la couleur dès le départ en nommant cette association : Syndicat des Auteurs Indépendants ou encore : Fédération des Auteurs Indépendants.


BUREAU DE L'ASSOCIATION

Au minimum un(e) président(e), un(e) secrétaire et un(e) trésorier.
Un bureau provisoire sera constitué par les membres fondateurs pour parer aux tâches urgentes et organiser le fonctionnement de l'association. Dès lors que les membres seront assez nombreux pour incarner une représentation valable, et au plus tard avant la fin de la première année d'existence de l'association, des élections seront organisées.

Au sein de l'association seront créés des pôles de compétence, et notamment, seront nommés des responsables chargés des interactions avec différents secteurs d'activité :

Relations avec la blogosphère
Relations avec les médias
Relations avec les pouvoirs publics
Relations avec la petite et micro-édition
Relations avec la grande édition
Relations avec les agents littéraires...

Toutes vos question et suggestions seront les bienvenues sur la BAL du site :

Bien entendu, je reste à votre disposition et vous pouvez me joindre à tout moment (ou presque ^^) par MP ou par email à elenbrigkoridwen@gmail.com


À très bientôt pour le début de cette aventure ! Si vous vous mobilisez, nous pourrons transformer l'essai et parvenir tous ensemble aux avancées que nous espérons pour l'ensemble de l'indésphère.



LISTE DE MES GROUPES FACEBOOK



Chers ami(e)s auteurs, blogueurs littéraires et autres intervenants du monde du livre, je republie ici le récapitulatif des groupes que je mets à votre disposition.


Un petit rappel des règles, pour commencer !


Un tri minutieux est effectué à l'entrée pour bloquer les marchands de ceci ou cela, voyantes, marabouts, prêteurs, etc.

Les personnes dont le profil n'est pas consultable sont donc refusées d'office, désolée.

Désolée aussi pour ceux dont le profil est pour l'essentiel en langue étrangère, ou est manifestement centré sur la politique (en ce moment, cela fleurit dru), la religion ou tout autre sujet n'ayant rien à voir avec la littérature.

Plus généralement, merci à toute personne sur le profil de laquelle n'apparaissent ni livre dont il/elle serait l'auteur, ni nombreuses lectures, ni blog littéraire, de s'abstenir de postuler. Il/elle se sera forcément trompé de destination et sa candidature sera par conséquent refusée.


La courtoisie est vivement souhaitée et l'esprit d'entraide, apprécié au plus haut point.

Vous pouvez compter sur moi pour intervenir en cas de conflits et raisonner les protagonistes, mais pas pour appliquer une justice immanente, sauf en cas d'insultes grossières ou de pressions indécentes pour pousser quelqu'un à acquérir ou chroniquer un ouvrage.

Je suis particulièrement attachée à la libre expression, et si je comprends ô combien les tourments d'un auteur (ou de quiconque), j'accepte aussi, par conséquent, d'être taxée d'indulgence en cas de transgression. Les auteurs sont des écorchés vifs, parfois fort peu commodes, comme l'ont prouvé Céline ou Hemingway et bien d'autres encore. Cependant, j'en appelle à la maturité et la bonne volonté de chacun pour faire en sorte que ces espaces de libre expression demeurent conviviaux ; j'aimerais que personne ne s'y sente délibérément rabaissé. Je sais, je suis une idéaliste. :-)


« Auteurs cherchent avis... » accepte les auteurs n'ayant pas encore publié. Les blogueurs y sont les bienvenus, c'est peu de le dire :-) ainsi que les lecteurs compulsifs qui sont disposés à lire les ouvrages des auteurs membres et à leur donner un avis argumenté.

Pour le groupe « Auteurs, faites comme chez vous », il est indispensable d’avoir publié quelque chose, ne serait-ce que sur un blog d'auteur.

Comme il est logique, « Dernières nouvelles de vos blogs littéraires » n'accepte que les blogueurs littéraires, ou à la rigueur les auteurs qui chroniquent régulièrement leurs pairs, à condition qu'ils/elles ne publient que ces chroniques dans le groupe, à l'exclusion de toute publicité personnelle. Tout auteur qui prendra contact avec des blog'litt du groupe pour demander des chroniques de son propre ouvrage sera exclu ; ceci afin que les blog'litt ne soient pas harcelés dans cet espace réservé où je tiens à ce qu'ils puissent s'exprimer sans stress.
Voici donc la liste :



Ouvert à tous les auteurs, autoédités ou édités, quel que soit le genre traité.
Vous y publiez ce qu'il vous plaît en rapport avec vos œuvres ou avec la littérature, y compris votre promo.

J'y publie ou partage à votre intention autant d'infos que possible sur le monde du livre, les techniques d'écriture, etc.



Groupe ouvert à tous les auteurs autoédités ou micro-édités ainsi bien sûr qu'aux lecteurs et blogueurs afin qu'ils puissent commenter les extraits.
Toute publication autre qu'un extrait (donc : liens, promos...) est refusée.



Groupe ouvert à mes amis facebook, à partir duquel je republie leurs posts.
Ils peuvent aussi republier ceux d'autres auteurs ou blogueurs, bien entendu.
J'y publie parfois mes propres posts quand je n'ai pas le temps de les partager dans des groupes extérieurs.



Il s'agit d'un « site de rencontre » auteurs-blogueurs, mais les lecteurs y sont aussi admis s'ils veulent bêta-lire ou commenter les auteurs. 

Les auteurs doivent être autoédités ou édités par des micro-éditeurs.

Aucune publicité d'auteur n'est admise, uniquement des demandes d'avis, de chroniques ou de bêta-lecture, et éventuellement des demandes d'avis sur une couverture avant publication ou des publications d'intérêt général.

Ce groupe très dynamique, où règne un véritable esprit d'entraide, est animé par de nombreux blog'litt : merci à elles/eux !

Ami(e)s auteurs, vous y trouverez une liste de blogs littéraires participants et vous pourrez publier la fiche de vos livres dans l'onglet « fichiers » du groupe.



Autre site de rencontre auteurs-blogueurs.
Seuls les blogueurs qui acceptent de lire des ouvrages autoédités et les auteurs autoédités sont admis.
Pas de publication de chroniques autres que d'ouvrages autoédités.
Aucune publicité d'auteur, uniquement des demandes de chroniques.



Exclusivement réservé aux blog'litt.

Ils y publient leurs chroniques, avis de concours, infos diverses.


LES BLOGUEURS DIFFICILES (= exigeants)

S'adresse aux blog'litt qui acceptent de chroniquer des auteurs indépendants, qui se montrent sélectifs dans leurs lectures, et qui gèrent un blog de qualité, tenu avec sérieux et compétence.
L'objectif est de constituer une liste non limitative des blogs de qualité, auxquels je souhaiterais donner la publicité qu'ils méritent.


LES AUTEURS DIFFÉRENTS (groupe secret, expérimental)

S'adresse aux auteurs indépendants dont la production littéraire est/sera jugée d'une qualité particulière par leurs pairs et/ou par des blogueurs exigeants. 
Tous les genres sont bienvenus, l'originalité est souhaitée.

L'objectif est de constituer une liste non limitative d'auteurs auxquels je souhaiterais par la suite, à titre personnel, donner la publicité qu'ils/elles méritent.

Je me suis suffisamment exprimée sur ce sujet, dans mon blog et sur facebook, pour ne pas expliquer davantage pourquoi je trouve cela nécessaire.
L'attente pour être admis dans ce groupe est assez longue, car elle se fait par cooptation avec lecture préalable, si nécessaire, d'un écrit du postulant. Merci d'être patients !

Dans ces deux derniers groupes, je m'efforce toujours d'obtenir des choix consensuels. Cependant, j'assume, et même, je revendique la responsabilité des miens. Donc, désolée par avance pour les auteurs ou blog'litt qui ne se trouveront pas sur ces listes : soit je n'aurai pas eu connaissance de leurs existence, soit les autres membres et/ou moi aurons considéré qu'ils n'y ont pas leur place, pour des motifs que je peux garantir objectifs, impartiaux et bien intentionnés, mais dont je ne me justifierai pas, puisqu'il s'agit là d'une initiative très personnelle.



Exclusivement réservé pour faire la promotion d'autres auteurs : aucune pub personnelle n'est admise.



Réservé lui aussi pour faire la promo d'autres personnes : auteurs, blogueurs, illustrateurs...



Réservé aux illustrateurs, qui sont cordialement invités à y exposer leur travail.
Auteurs, vous y trouverez peut-être celui ou celle qui réalisera votre prochaine couverture !



Groupe qui a pour vocation de rassembler les professionnels ou semi-pro qui proposent des services ou prestations autour du livre : éditeurs, correcteurs, graphistes, etc.

Attention, la présence des éditeurs de ce groupe ne signifie pas que je connais et/ou cautionne leurs maisons d'édition. Soyez vigilants, en particulier pour déceler les éditeurs à compte d'auteur ! 


Voilà, j'espère que cette petite panoplie vous rendra service.
Bonne continuation à toutes et à tous !

dimanche 11 décembre 2016

Projet de site des auteurs indépendants : encore plus de détails




La proposition que nous portions depuis 2016, Alexy Soulberry et moi-même (mettre gratuitement à la disposition des auteurs un embryon de fédération des auteurs indépendants que ces derniers pourraient s'approprier, ainsi qu'un site-vitrine qui permettrait aux lecteurs de trouver en quelques clics, de façon précise et multicritères, les livres autoédités correspondant à leur recherche), a provoqué quelques réactions de dernière minute, peu nombreuses mais catégoriques, qui ont mis fin au consensus. 

Les auteurs en question rejetaient définitivement l'idée de la démarche qualité fondée sur le volontariat, réclamée par de nombreux auteurs.

Comme notre but était de rendre service et non de créer des tensions, j'ai décidé de me recentrer sur mes propres écrits.

Pour autant, je ne supprime pas les articles que j'avais consacrés à ce projet, par respect pour leurs commentateurs et pour les auteurs que de tels sujets intéressent.

Ni Alexy ni moi n'oublions les très nombreux adhérents du site originel. Tout est au point mort, mais seulement parce que notre projet reposait sur une large mobilisation volontaire, et qu'il apparaît
 impossible d'obtenir cette adhésion collective sans provoquer des polémiques (dernière chose que nous souhaitions).

Si une solution est trouvée pour faire avancer les choses, nous ne manquerons pas de le faire savoir.
Par ailleurs, si d'autres initiatives correspondant à notre vision éthique nous semblent répondre aux besoins des auteurs, c'est avec joie que nous y joindrons nos forces. 

Article originel :

Une ou deux réactions à mon billet sur la liberté des indés m'ont montré que certains auteurs ne comprennent pas les enjeux de la situation actuelle, ni les raisons pour lesquelles je m'efforce de vous mobiliser.

Cela me chagrine beaucoup, car nous avons grand besoin de nous fédérer plutôt que de nous diviser. Par conséquent, je vais vous exposer encore plus en détail ces enjeux et raisons.


En premier lieu, un site centralisateur, tel que je vous l'ai décrit, sera très utile aux auteurs indépendants dans l'avenir. Il faudra du temps pour le développer complètement, j'en suis consciente, mais cela ne dépendra que de notre mobilisation.

Il accueillera les nouveaux autoédités et les aidera à trouver les informations et les conseils bénévoles dont ils ont besoin ; il permettra aux indés qui gèrent déjà des blogs ou des groupes facebook de conseils aux auteurs, de les rendre plus facilement accessibles dans l'intérêt général ; il rationnalisera notre mode de fonctionnement pour le rendre plus efficace dans tous les domaines.

Surtout, cette « maison commune » pourra servir de base pour permettre l'organisation du mouvement des auteurs indépendants sous une forme du genre syndicat, ou du moins, association de grande envergure : seul dispositif qui nous permettrait de faire valoir notre existence, nos besoins, et de changer une donne politico-économique (je parle de politique au sens large, « gestion des systèmes humains ») qui nous actuellement très défavorable.

De tous temps ont existé des mouvements nés sous l'impulsion d'un désir de liberté. Seuls ont contribué à changer le monde ceux qui ont su s'organiser, se transformer en force agissante, en révolution ou simplement en lobby influent  vilain mot à de nombreuses oreilles, mais qui peut, en ce cas précis, recouvrir un concept des plus vertueux.

[Au fait, j'annonce d'ores et déjà qu'en pareil cas, je ne serais candidate pour aucune fonction quelle qu'elle soit : je ne souhaite retirer de ce projet aucune position particulière, ni avantage supposé.]


Je partage tout à fait le point de vue exprimé par Guy Morant en commentaire de mon billet sur la liberté des auteurs autoédités.

Notamment quant à l'intérêt matériel des maisons d'édition dans leurs relations avec les libraires : en effet, ces derniers leur tiennent lieu de variable comptable hautement stratégique, via le système de l'office et aussi via la diffusion/distribution, secteur appartenant majoritairement aux grands groupes d'édition.

Pour ce qui est du numérique, je suis néanmoins plus optimiste que Guy.


Le projet que je porte n'est pas forcément la meilleure idée possible, mais c'est une piste parmi d'autres, et qui à mon avis exigerait moins de travail, toutes proportions gardées, que la solution que Guy Morant évoque avec beaucoup de pertinence concernant les librairies.

Je pense en effet qu'il n'est pas du tout nécessaire de créer une plateforme de vente concurrente de celles existantes, Amazon et autres (cela serait sans espoir, en effet) ; mais seulement de mettre en place un site-portail suffisamment médiatisé, avec un moteur de recherche très efficace, pour que le grand public ait le réflexe d'y rechercher ses lectures.

J'ai travaillé il y a quelques années avec l'inventeur d'un moteur d'annuaire qui pourrait très bien remplir cette tâche. Il se trouve que c'est un grand idéaliste, impliqué dans différentes causes ; je gage qu'il nous apporterait son soutien.


Le site ne proposerait pas la vente directe des ouvrages, mais leur classification très fine, avec des éléments permettant aux lecteurs de faire leur choix avec efficacité et sans perte de temps, au lieu de chercher indéfiniment dans l'énorme masse des ouvrages autopubliés çà et là.

Car l'un des principaux problèmes de l'indésphère, c'est à la fois :

l'éparpillement des lieux de publication, qui oblige les lecteurs à des recherches fastidieuses pour trouver ce qu'ils souhaitent autrement que par hasard ou en se fiant aux critères purement commerciaux des plateformes existantes,

et justement, l'inefficacité des systèmes de classification sur ces plateformes :

- notamment un manque de sous-rubriques très précises, comme l'a justement souligné il y a quelque temps la pétition de Cyril Godefroy ;

- mais aussi l'absence de la moindre sélection permettant de répondre à la demande des lecteurs exigeants, et en même temps, de démontrer facilement au grand public, aux médias, aux libraires que l'indésphère, loin d'être un ramassis de ratés de l'édition, produit également une littérature de qualité équivalente à celle de l'édition elle-même.



Sur le site, en regard de chaque ouvrage, la présence de liens vers les plateformes de vente permettrait ensuite aux lecteurs d'aller effectuer leur achat.

Quelques clics de plus, certes, mais beaucoup de temps et d'efforts économisés par rapport à une recherche au hasard, ou au résultat incertain qui, nous venons de le voir, découle des classements sur les plateformes existantes.

Car, oui, il est primordial d'aider les lecteurs à trouver ce qui les intéresse, pas seulement en termes de genres, sous-genres et sous-sous-genres, fonction insuffisamment remplie par Amazon à l'heure actuelle ; mais en permettant aux plus exigeants d'entre eux d'aller directement, au-delà de la classification par genres, à des ouvrages bien présentés ou encore « littéraires ».

Dans ce but précis, tous les critères d'accès appropriés sont envisageables, via l'utilisation de divers mécanismes d'évaluation qui pourraient faire intervenir aussi bien des avis de la blogosphère que des prix littéraires propres aux indés, des labels, etc.

La juste formule reste à déterminer, mais je fais confiance à la communauté des indés pour la faire émerger.


Je sais que certains d'entre vous sont très hostiles à cette démarche qualitative. Elle sera pourtant indispensable pour permettre une évolution favorable du regard porté sur l'indésphère par le grand public, les médias et les acteurs du monde du livre tels que les libraires.

Aucun système n'a jamais fonctionné efficacement sans mettre en avant le « meilleur » ou le plus original de ce qu'il propose ou produit, et sans en faciliter l'accès.

Chaque lecteur, qu'il soit exigeant en termes de qualité ou à la recherche d'un thème précis, doit pouvoir trouver facilement son bonheur. Cela, aucune plateforme ne le propose efficacement à l'heure actuelle. Nous avons là une carte maîtresse à jouer pour améliorer la position de l'indésphère dans le monde du livre.



On peut décider, au nom de ses convictions égalitaires, que tout le monde doit rester dans l'ombre et végéter avec une poignée de lecteurs ; mais – pardon pour ce que je vais dire, car il y a des personnes que j'apprécie beaucoup parmi celles défavorables à une démarche qualité cela me semble plutôt égoïste et même assez irresponsable en termes d'intérêt général.

Peut-être ceux qui ont ce réflexe n'éprouvent-ils tout simplement pas le besoin d'aller à la rencontre de nouveaux lecteurs. Cependant, il faut qu'ils réalisent que ce n'est pas le cas de la majorité des auteurs.


Reste à nous entendre sur ce que signifie « le meilleur ». Là, je nous suggère de dépasser les blocages d'ordre idéologique ou libertaire. Et de nous interroger honnêtement sur la possibilité d'introduire des critères multiples, garantissant l'application de divers angles d'approche non discriminants, tout en permettant aux lecteurs de distinguer facilement entre les brouillons illisibles que l'autoédition permet de mettre en circulation, et les oeuvres intéressantes que beaucoup d'indés produisent sans pour autant parvenir à trouver leur public.

Vous pouvez considérer que c'est sans importance, que tout ce qui compte, c'est d'être libres d'écrire et de publier ; je réponds que sauf à vivre dans un monde radicalement différent ou d'oublier tout désir de trouver ses lecteurs, on ne peut pas demander aux auteurs autoédités d'adopter collectivement un point de vue aussi éloigné des réalités.

Oui, il y a un « marché » à conquérir, mot qui fait grincer des dents certains d'entre vous, mais ce marché ce sont les lecteurs, les êtres humains que nous voulons atteindre à travers nos écrits, auxquels nous rêvons de nous adresser.



Combien d'entre nous écrivent pour leur seul plaisir ? La plupart d'entre nous écrivent pour communiquer. Et pour cela, il faut trouver le moyen de porter nos ouvrages jusqu'aux yeux de ceux qui auront plaisir à les lire.

Actuellement, ce n'est pas le cas, sauf pour une poignée d'entre nous. À ceux d'entre vous, mes ami(e)s, qui font partie de ces privilégiés, je demande de ne pas se satisfaire de la situation présente :

Dans la mesure où elle demeure défavorable à la majorité, brimant des auteurs qui mériteraient de trouver, à leur tour, leur lectorat.

● Dans la mesure, aussi, où elle laisse aux auteurs une seule solution pour « percer » : employer des méthodes commerciales. Autrement dit, asservir leur production intellectuelle à des procédés économiques qui dépendent de leurs ressources financières, comme l'usage de la pub, ou qui exigent une adaptation « mercenaire » aux créneaux porteurs (démarche souvent dénoncée par les mêmes amoureux de la liberté).

Exactement ce qui est en train de causer la décadence de l'édition en tant que vecteur culturel. Voulons-nous suivre le même chemin, ou préserver ce qui fait précisément la vertu de l'édition indépendante ?


Un site-portail présentant l'ensemble de la littérature indé avec un moteur de recherche très performant est donc, à mon humble avis, le seul moyen :

● d'amener rapidement à chaque auteur le public précis qui s'intéressera à son ou ses ouvrages ;

● de redorer le blason de l'autoédition en montrant qu'elle publie aussi de la qualité, et en donnant aux lecteurs les moyens d'accéder à cette qualité en quelques clics ;

● enfin, d'éviter aux auteurs de n'avoir d'autre recours, pour trouver leurs lecteurs, que toutes ces méthodes marketing, voire ces tricheries caractérisées qui répugnent à tant d'entre vous, et à juste titre.



Récapitulons : tout devrait être mis en œuvre afin que cette plateforme de la littérature indé soit, non seulement un répertoire aussi exhaustif que possible de la production indé, mais également un instrument de tri répondant à toutes les attentes possibles de la part des lecteurs : aussi bien ceux qui chercheront par exemple un ouvrage primé, ou impeccablement présenté, que ceux qui chercheront un ouvrage sur un sujet très précis et marginal, sans souci de sa qualité de présentation.

Pour que le moteur d'annuaire puisse fonctionner, il faudrait bien entendu renseigner le dispositif avec précision. Mais la tâche peut être automatisée et effectuée pour l'essentiel par chaque auteur lui-même.

Ensuite, pour les ouvrages dont les auteurs seraient volontaires, il conviendrait de rajouter certains critères de sélection qualitatifs au terme d'un ou plusieurs processus d'évaluation ou de labellisation.


Une partie des indés, nous l'avons vu, refuse cette idée de démarche sélective ; mais personne ne serait obligé de s'y soumettre, et l'on ne peut pas empêcher les auteurs désireux de briguer un label, un prix ou une évaluation de jouer le jeu. À mon avis, ils seraient plus nombreux que l'on ne croit.



Resterait à mettre en place un pilotage collégial de toute cette organisation, par des personnes au-dessus de tout soupçon d'intérêt personnel, qui idéalement seraient élues par leurs pairs si les indés se décident, dans leur propre intérêt, à se constituer en association de type syndicat.

Un tel système est tout à fait possible, puisque la démocratie fonctionne dans bien d'autres domaines que le nôtre...

Là est, me semble-t-il, la seule voie rapide pour permettre de drainer le grand public vers la littérature indé, de façon fluide et conviviale, sans prétendre concurrencer les sites déjà existants.



Pour ce qui est de la présence en librairies des formats imprimés, la triple démarche :
 
● regroupement des auteurs sous une forme de syndicat ou de représentation quelle que soit son nom,

organisation d'une base de données,

● action médiatique pour faire valoir la littérature indépendante,

devrait déverrouiller pas mal de blocages. Le reste serait alors du domaine de la négociation.



Car comme Guy Morant l'a souligné à juste titre dans son commentaire, les libraires sont actuellement les dupes du système instauré par la grande édition. Cette dernière contribue à maintenir ce secteur en vie, mais ne peut empêcher sa lente dégradation, notamment en ce qui concerne les petites librairies. La généralisation de la vente en ligne, que rien ne pourra enrayer, accentue l'effritement de leur activité et la mise en péril de leur existence.

Que viennent s'offrir aux libraires d'autres solutions, éventuellement liées à un système plus léger tel que l'Espresso Book Machine (qui pourrait les affranchir des coûts et contraintes physiques de la gestion de stock), et la position dominante de l'édition serait vite remise en question...

À condition bien sûr que l'indésphère puisse proposer aux librairies un catalogue d'ouvrages de qualité aptes à compléter ou, en cas de pressions ou représailles exercées par l'édition sur les libraires, à remplacer provisoirement les ouvrages édités, à des conditions de gestion plus avantageuses. C'est tout à fait possible.



Ce que j'essaie d'exprimer, c'est que nous nous trouvons à une charnière historique. Un système qui ne survit qu'à coups d'abus de position dominante et de pratiques contestables, et dont une bonne partie ne remplit plus décemment son rôle culturel, est en train de vaciller du fait d'une évolution économique et technologique qui lui est de toute évidence très défavorable.

Nous pouvons ne rien faire du tout et laisser les choses perdurer encore jusqu'à complet effondrement.

Ou bien nous pouvons prendre notre destin en main et utiliser les facteurs qui nous sont favorables :

● le nombre écrasant des autoédités, en expansion constante ;

la situation difficile de la petite librairie, porte ouverte vers d'autres équilibres où elle trouverait son salut ;

● la possibilité, offerte par internet et le numérique, de mettre en place un système entièrement différent ;

● et la loi immuable selon laquelle le pouvoir de changer les choses appartient à ceux qui possèdent la force (le nombre) et la détermination.


Le choix est entre nos mains. Entre les vôtres. J'ai lancé l'idée, amis auteurs ; le 18 décembre, un embryon de site sera à votre disposition.

Si vous êtes assez nombreux à vous y inscrire gratuitement de façon à rendre cette démarche crédible, l'étape suivante sera un appel massif aux grands médias pour affirmer notre existence, nos atouts, nos besoins (notamment en matière fiscale).

Ensuite, à vous de transformer l'essai !